HVAC and Omicron BOMA Webinar

In BOMA Canada’s first webinar of 2022, Ainsworth’s own VP Business Development, Steve Horwood, presented HVAC Operation & Omicron – What landlords and tenants need to know about potential risks and mitigation measures with Luke Leung, Team Leader, “Commercial Buildings” for the ASHRAE COVID-19 Task Force.

Participants were updated on the latest research into airborne transmission of COVID-19 through HVAC systems and were equipped with strategies to help.

For Horwood, and the team at Ainsworth, the most important thing is giving clear guidance to clients amid a growing number of new claims and instructions that may be confusing and overwhelming.

“As building service providers our role is to help make sense of this information for our customers, so they can make the most informed decisions,” he said.

While moving through the pandemic, Horwood explains that we’ve had many “stages” of guidance during the pandemic, including focus on touch, social distancing, masks, and finally airborne transmission.

Now, with Omicron bringing airborne transmission to the forefront even further, Horwood and Leung believe Indoor Air Quality will be here to stay long past COVID-19.

Ainsworth’s smartIAQ program has been guiding clients on indoor air quality best practices since its launch in 2020, with its main components of ventilation, filtration, environmental conditions, and occupancy management remaining as the pillars of good indoor air quality in buildings.

As HVAC wellness becomes the new normal, Horwood and Leung discussed balancing Indoor Air Quality needs based on cost vs. risk.

While UVC systems and portable air cleaners can improve indoor air quality if you’re using the right products, Leung stresses that the best and most cost-effective technique is upgrading to a MERV 13 filter.

Not all filters are made equal though, and your services provider will need to ensure there are no gaps – but Leung assures that MERV 13 does not normally contribute to a significant pressure drop or cost difference.

It can be difficult to decide what strategies meet a building’s needs, which is why Ainsworth has created a free and easy online calculator to demonstrate the benefits of using MERV 13 or other devices within your space, navigating ASHRAE’s formula for outdoor air equivalency.

“You just need nominal knowledge about HVAC systems,” said Horwood. “You can slot in your square footage, height, what MERV filter you are using, if you’re using UVC, if you’re using HEPA.”

Looking to the future, Ainsworth has begun a partnership with Poppy, a contaminant detection technology company with the capability of measuring the presence of contaminants and pathogens in the space or in the return of supply air.

“This technology gives us the opportunity to measure the effectiveness of our IAQ measures,” said Horwood.

In the end, Horwood stresses that there are two types of readiness we all need when it comes to buildings: technical, and emotional.

While technical readiness is all about having the mechanical features one needs for a healthy building, emotional readiness means instilling confidence in tenants and clients by having good communication and clear guidance.

“It is not just about being safe, it’s about feeling safe,” Horwood says.


Dans le premier webinaire de BOMA Canada en 2022, Steve Horwood, vice-président du développement des affaires d’Ainsworth, a présenté avec Luke Leung, chef de l’équipe « Immeubles commerciaux » au sein du groupe de travail sur la COVID-19 de l’ASHRAE, Opération CVC et Omicron : ce que doivent savoir les propriétaires et les locataires au sujet des risques et des mesures d’atténuation.

Les participants ont été informés des dernières recherches en matière de transmission aérogène du virus causant la COVID-19 par les systèmes CVC et des stratégies pour aider à y remédier leur ont été fournies.

Pour M. Horwood et l’équipe d’Ainsworth, ce qui est le plus important est de fournir des conseils clairs aux clients dans un contexte où un nombre croissant de déclarations et d’instructions sont formulées, ce qui peut être déroutant et accablant.

« En tant que fournisseur de services aux immeubles, notre rôle est d’aider à expliquer clairement ces informations à nos clients afin qu’ils puissent prendre les décisions les plus éclairées possibles », dit-il.

Au cours de la pandémie, M. Horwood explique que nous avons eu plusieurs « phases » de conseils, certains mettant l’accent sur les contacts avec les surfaces, la distanciation physique, le port du masque et, finalement, la transmission aérogène.

Maintenant, comme la transmission aérogène est propulsée encore davantage à l’avant-scène en raison de la présence d’Omicron, M. Horwood et M. Leung croient que la qualité de l’air intérieur (QAI) sera une préoccupation qui perdurera bien au-delà de la COVID-19.

Depuis son lancement en 2020, le programme de gestion intelligente de la QAI d’Ainsworth guide les clients en ce qui a trait aux meilleures pratiques en matière de qualité de l’air intérieur. Ce programme comprend quatre composants principaux, soit la ventilation, la filtration, les conditions environnementales et la gestion des personnes présentes dans un immeuble, qui demeurent les quatre piliers d’une bonne qualité de l’air intérieur dans les immeubles.

Alors que le bien-être CVC devient la nouvelle normalité, M. Horwood et M. Leung ont discuté de la nécessité d’en arriver à un équilibre fondé sur le rapport entre les coûts et les risques lorsqu’il est question des besoins en matière de qualité de l’air intérieur.

Bien que les systèmes de désinfection à rayonnement UV-C et les purificateurs d’air portatifs puissent améliorer la qualité de l’air intérieur lorsqu’ils sont utilisés adéquatement, M. Leung insiste sur le fait que la meilleure technique et la plus rentable est de passer à des filtres MERV 13.

Or, les filtres ne sont pas tous fabriqués de la même manière et votre fournisseur de services devra s’assurer qu’il n’y a pas de failles, mais, selon M. Leung, l’utilisation de filtres MERV 13 ne contribue normalement pas à une baisse importante de la pression ni à une différence importante de coûts.

Il peut être difficile de savoir quelles stratégies répondent aux besoins d’un immeuble. C’est pourquoi Ainsworth a créé un calculateur en ligne gratuit et facile à utiliser qui permet de démontrer les avantages que procure l’utilisation de filtres MERV 13 ou d’autres appareils dans votre espace, en s’appuyant sur la formule de l’ASHRAE pour le calcul de l’équivalence d’air extérieur.

« Vous devez simplement connaître les données nominales relatives aux systèmes CVC », dit M. Horwood. « Vous pouvez y entrer votre superficie, votre hauteur, le type de filtres MERV utilisés, si vous avez recours au rayonnement UV-C et si vous utilisez un filtre HEPA. »

Tournée vers l’avenir, Ainsworth s’est associée à Poppy, une entreprise qui possède une technologie de détection des contaminants qui permet de mesurer la présence de contaminants et de pathogènes dans un espace ou dans un retour d’air fourni.

« Cette technologie nous donne la possibilité de mesurer l’efficacité de nos mesures de QAI », ajoute M. Horwood.

En fin de compte, M. Horwood souligne qu’il existe deux types de préparation dont nous avons tous besoin lorsqu’il s’agit d’immeubles : la préparation technique et la préparation émotionnelle.

Alors que la préparation technique consiste à disposer des caractéristiques mécaniques nécessaires à un immeuble sain, la préparation émotionnelle consiste à inspirer confiance aux locataires et aux clients grâce à une bonne communication et à des conseils clairs.

« Il ne s’agit pas seulement d’être en sécurité, il s’agit aussi de se sentir en sécurité », dit M. Horwood.